Canyon du Grosdar, Descente Intégrale

Cette descente est vertigineuse, on franchit sur corde les 70 mètres de la cascade de la queue de cheval. 

Le canyon du Grosdar peut être parcouru par débit moyen. En effet les cascades amont se franchissent hors d’eau, et la partie aval du canyon plus aquatique ne pose pas de problème majeur.

La partie amont propose un enchaînement de larges cascades dont le seuil est souvent glissant ! Il convient également de prêter attention aux frottements de corde ! Le fractionnement de la cascade de 70 mètres se franchit aisément et l’équipement sur broches y est de très bonne qualité. On franchit une série de cascades dont les hauteurs varie de 25 mètres pour les premières cascades du départ à 70 mètres pour la cascade de la queue de cheval.

La partie amont prend fin au passage d’un pont de bois qui enjambe le Grosdar. On peut alors admirer l’ampleur de la cascade de la queue de Cheval, et prendre le casse croûte dans ce très beau coin de nature verdoyant. Au printemps on y trouve de magnifiques fleurs en quantité.

La partie aval décrite dans un précédent article ne pose pas de difficultés majeur par débit moyen. Cette partie du canyon offre de nombreux contournements pour les plus timides, et seule la petite cascade de 1 mètre située au pied de l’arbre « Tire Bouchon » et qui se déversé dans la « Vasque en Cœur » peut être dangereuse. Elle se contourne aisément par une vire en rive gauche.

Concernant l’horaire, l’idéal est de partir assez tôt pour profiter du soleil durant la descente et éviter les groupes qui attaquent la partie aval vers 14h. En effet la partie aval est régulièrement parcourue en saison estivale par des groupes encadrés. Mais la période idéale pour réaliser ce canyon est le printemps car la nature y est magnifique, le débit d’eau intéressant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *